Apprenez à votre chien à ne RIEN faire!

Renforcer le chien à ne « rien faire » est probablement LE meilleur conseil que l’on m’a donné en terme d’éducation canine.  

Quiquimaditça?

C’est un des concepts phares de l’approche d’Emily Larlham, qu’elle a elle même appris auprès de son mentor Kyle Rayon, en travaillant avec des chiens de refuge. Ces dernier une fois adoptés présentaient effectivement des difficultés à se « poser » et à ne rien faire. Eux qui avaient passé un temps plus ou moins long à tourner dans leur cage.

Comment ça fonctionne?

L’idée est très simple : lorsque vous voyez votre chien calme, couché ou en train de dormir, c’est le moment de le renforcer en lui déposant délicatement une friandise entre les pattes.  Et ce dans TOUTES les situations!

  • À la maison
  • Dans le jardin
  • En promenade
  • Au café
  • Chez le vétérinaire
  • Chez les amis
  • Etc…

Ok, mais concrètement?

Allé, petit florilège d’exemples pour t’aider à mieux visualiser la chose.

  • Situation n°1 : 

Dès que ton chien est calme à la maison, n’hésite pas à le récompenser. Comme vu dans le premier article (Jetez vos gamelles!), pioche allègrement dans sa gamelle afin d’avoir l’opportunité de récompenser au maximum son absence de comportement.
Tu peux bien entendu généraliser ce concept à l’ensemble des situations un peu cocasses qui peuvent se produire pendant que tu es chez toi (le passage de voitures/piétons/autre chien, l’arrivée du facteur/d’invités, etc..). Mais nous en parlerons dans un autre poste car ces contextes nécessitent un protocole d’entrainement parfois un peu plus particulier. 

  • Situation n°2 :

Ton chien se tient calmement à tes côtés, en laisse lâche, quand soudainement un autre canidé apparait au coin de la rue. Lorsque Médor voit l’autre toutou, propose lui immédiatement une friandise. Le truc c’est bien entendu de le renforcer avant qu’il ne se mette à tirer sur sa laisse, couiner ou aboyer.  N’attend surtout pas les trois secondes supplémentaires qui l’inciteraient justement à réagir. Avec cette méthode tu créer plusieurs choses dans la tête de ton chien :

  1. Les autres chiens/humains/situations chelous en tous genre sont chouettes puisqu’elles sont associées à des récompenses et prennent donc une tournure positive
  2. Ton chien apprend que la meilleure attitude à adopter en toutes circonstances, quand tu ne le lui demandes rien, et bien c’est justement de ne RIEN faire.
  • Situation n°3 :

Tu es dans la rue et tu rencontres un·e ami·e? Ton chien ne fait rien? De nouveau récompense-le!  Là encore, n’attends pas que ton chien commence à s’impatienter et gémir avant de le récompenser.

À retenir

Bien entendu pour que ça fonctionne il ne suffit pas de donner une seule friandise. Multiplie les récompenses, en allongeant petit à petit la durée entre chacune d’elle et surtout essaye d’être le plus possible attenti·f·ve ; aussi si ton chien n’est pas encore un pro du « calme par défaut », ne soit pas trop gourmand·e : ne brule pas les étapes, et évite d’aller dès le départ dans des lieux avec trop de distractions, ou de demander à ton chien de se montrer patient en balade alors qu’il s’agit de la première sortie de la journée 😉
Ton attitude est aussi très importante! Si tu utilises le clicker pour l’éducation, évite cette fois-ci de marquer le comportement de ton chien et ce, de quelque manière que ce soit. Ne lui dis donc pas « c’est bien », ou « Oui »/ »Yes »/ »Good ». Reste silencieu·x·se. Et même chose au niveau de ton langage corporel : dépose la friandise très calmement entre ses pattes. Ne te redresse pas brutalement, ne la lance pas par terre, etc.. Au risque de l’exciter.  

Petit avertissement

Sois vigilant·e à ne récompensez ton chien que lorsqu’il ne pense pas à la nourriture . Pourquoi? Parce que ton chien risque de présenter un « faux calme ». Le récompenser à ce moment là ne viendra donc pas renforcer le calme, mais risquerait de le rendre de plus en plus impatient et quémandeur. 

Aussi, afin d’éviter que le chien soit récompensé pour le fait de te regarder , n’hésite pas à avoir les friandises directement sur toi et même dans tes mains avant d’aller le récompenser afin de ne pas le distraire avec le bruit de la pochette.

Comment savoir si je fais bien ?

  • Ton chien ne se relève pas de suite après que tu l’as récompensé. 
  • Ton chien propose le « calme par défaut » de plus en plus souvent.
  • Tu te rends compte qu’à la maison il va régulièrement se coucher de lui même dans son panier, ou s’étendre sous la table de la cuisine.
  • Il est moins excité lors de certaines rencontres.

Merci de nous avoir lu ! 🙂

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à commenter et à le partager !  😀

Notre page FacebookNotre compte Instagram Présentation de l’approche

6 Commentaires

  1. Duval dit :

    Article pertinent et très intéressant merci

    J'aime

  1. […] avons déjà rédiger tout un article sur la mise en place du calme à la maison, que nous vous invitons vivement à consulter si ça n’est pas déjà fait […]

    J'aime

  2. […] si nous lui avons appris à être calme, et que nous savons le stimuler intelligemment). Ces dix minutes favoriseront […]

    J'aime

  3. […] de votre chien en lui proposant des activités favorisant la décontraction. Renforcer le calme et apprendre à votre chien à ne rien faire est aussi un des passages obligatoires pour réduire les […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :