Et si on appliquait les principes de l’éducation canine, dite positive, sur les humains?

J’adore internet. Vraiment. Et j’adore encore plus les réseaux sociaux, car ils m’ont permis de rencontrer tout un tas de gens et d’apprendre tout un tas de choses.

Mais il est vrai que parfois (souvent ?) ça part en sucette.

En effet, il n’est pas rare de voir un poste FB se transformer en véritable joute verbale. Les commentaires, les likes et bien entendu les jugements fusent à une vitesse qui finit par dépasser l’entendement. Et je me permets d’autant plus d’en parler que j’ai activement participé à ce genre de procédé.

J’ai été (et peut être le suis-je encore parfois !) une utilisatrice qui savait toujours tout mieux que les autres, n’hésitant pas à le dire, et souvent avec en prime une pointe d’irrespect, et de prétention et parfois même sans expertise véritablement mise à l’épreuve.

Et je ne me suis pas rendue compte à quel point mes paroles, aussi bénignes paraissaient-elles, avaient un impact. Sur moi, sur d’autres, mais souvent sur des gens silencieux. Qui sont un peu paumés dans leur pratique, ou bien qui sont facilement influençables. Qui ne sont pas suffisamment armés pour tirer le vrai du faux, pour ne pas culpabiliser à la moindre punchline qui claque.

Je ne me suis pas rendue compte à quel point ma manière de m’exprimer pouvait en réalité renfermer les gens sur eux même. Les faire se sentir mal, voire même carrément influencer toute leur approche canine… Mais pas dans le « bon sens »! Et surtout, ça ne véhiculait pas une bonne image de l’approche dont je me faisais pourtant fièrement l’ambassadrice.

Moi réagissant à quelqu’un qui ne s’y prend pas bien

Pour autant, doit-on autant attendre d’avoir eu le plus grand nombre de chiens entre les mains, ou le plus d’années d’expérience possibles en tant que pro, pour s’exprimer ? Non, bien sûr! Chacun a le droit de penser librement ce qu’il veut, et de l’exprimer. Et je serais bien culottée de dire aux autres de la fermer, alors que moi-même je continue de l’ouvrir, que je n’ai toujours pas le bagage pré-cité. Par contre je l’ouvre autrement. Enfin j’essaye.

Parce que oui, j’estime que souvent c’est chouette de lire des gens qui ont un bagage et qui savent de quoi ils parlent. Ça permet d’inspirer les autres, de les faire grandir, de leur offrir un nouvel angle d’analyse. Et surtout ça permet à l’auteur de ses propos de progresser en communication et en pédagogie. Bref’, c’est bénéfique pour tous le monde.

Comme le disait ma meilleure amie dans un de ces articles équestres qui m’a inspiré le sujet de celui-ci :


Il y a les échanges desquels résultent une inspiration, une ouverture de nos perspectives, une autre façon de faire et voir les choses.

By Pauline BARBIER, d’Un Cheval L’Autre

Alors plutôt que de lyncher quelqu’un, souvent sur base de pas grand-chose, de perpétuer les échanges où l’on va s’acharner contre,accentuer le négatif, culpabiliser les autres et surtout savancer avec prétention comme étant maître tout-puissant du savoir, est-ce que l’on ne pourrait pas simplement s’écouter, s’intéresser réellement à l’autre, le questionner, chercher à le comprendre avant de vouloir lui répondre ?

Pauline disait aussi :

Construire des ponts, et pas ériger des murs les uns contre les autres. Le deuxième est d’une facilité désolante ; le premier demande des efforts considérables. 

Alors attention, ça n’est pas facile! Mais si nous parvenons à travailler sur nous, pour éviter de nous emporter face à un chien un peu turbulent, à prendre le temps de nous remettre en question quand l’enseignement d’un apprentissage ne fonctionne pas comme on voudrait, est-ce qu’on ne pourrait pas faire la même chose avec les gens derrière leur ordinateur?

En fait non, je corrige, avec les gens au bout de la laisse? Parce que je crois que ça commence par la vraie vie. Le terrain. La pratique. Des heures à être avec les chiens, à être dehors, à suivre des stages, des conférences, à se mettre dans des situations inconfortables qui vont demander un investissement personnel important.

 Parce que ce qui est regrettable, c’est que souvent c’est ceux qui parlent le plus qui en font le moins (j’entends par là qui proposent de véritables solutions, de véritables alternatives, une véritable nouvelle manière de faire), mais qui sont les premiers à condamner certaines pratiques dont, finalement ils ne savent rien et qu’ils ne veulent même pas apprendre à connaitre.

Alors aujourd’hui, j’aimerais continuer d’essayer d’être plus respectueuse quand j’échange sur le web canin. Je suis humaine et je me planterai probablement plus d’une fois. Mais j’essaierai. Promis.

Et surtout je me sortirai les doigts. Pour proposer des alternatives, des solutions, afin de faire efficacement de l’ombre aux méthodes que j’estime être condamnables par respect pour l’intégrité physique et psychique des chiens. Ces options ne seront certainement pas les meilleures, elles ne conviendront probablement pas à tous le monde, mais elles auront au moins le méritent d’exister et de tenter d’aider. Et tu sais ce qui serait encore plus cool? C’est qu’on soit plusieurs à le faire! 😀

3 Commentaires

  1. […] monde du chien est spécialiste en embrouilles en tout genre. Il est spécialisé en guerres d’égo, aucun doute là-dessus, et rares sont ceux qui les […]

    J'aime

  2. […] via Facebook permet d’aider un grand nombre de personnes en besoin. Car une fois de plus, tout est question de manière : est-ce que je suis en train de donner une leçon, ou je cherche à comprendre l’autre ? Je […]

    J'aime

  3. […] Il nous permet de continuer de progresser, de rester sur la bonne voie et surtout de trouver les encouragements et inspirations nécessaires pour mener à bien ce […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :